Le projet « LODEVE » entre dans sa deuxième année. Les travaux avancent bien grâce à la collaboration et l’investissement des personnes qui m’entourent et me soutiennent.

Le lieu même, chargé d’histoire industrielle, mémoire des activités ouvrières du secteur, m’apparaît de plus en plus présent et exigeant du respect quant aux interventions qui le feront revivre.

Du passé, au cours des restaurations, resurgissent des noms, des chiffres écrits sur les murs et les poutres, témoins de la volonté des bâtisseurs des usines textiles du 19 ième siècle.

Je suis aussi fier de pouvoir y travailler, créer à mon tour dans ce lieu si inspirant.

A savoir que la création se nourrit du milieu, des influences, et du regard des autres, il me semble que plus nous avançons plus mon projet s’enrichit.